jeudi 9 août 2012

Antéchrista d'Amélie Nothomb


Quatrième de couverture
 
Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant.
Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre. Comptons sur la romancière de Stupeur et tremblements (Grand Prix du roman de l'Académie française) et de Robert des noms propres pour mener à son terme cet affrontement sans merci, et nous donner du même coup un livre incisif, à la fois cruel et tendre, sur les douleurs de l'adolescence.
 
Mon avis
 
J'avais déjà lu "Robert des noms propres" et "Hygiène de l'assassin" de l'auteur. J'avais beaucoup aimé le premier et je n'ai pas pu aller jusqu'au bout du second. Et quand j'ai trouvé "Antéchrista" dans la bibliothèque de mon frère, je me suis dit "pourquoi pas?". Surtout qu'il y a peu de pages et que c'est exactement ce qu'il me fallait pour participer au Read-A-Thon.
 
Et j'ai plutôt bien fait car j'ai trouvé ce roman original. La plume de l'auteur est incisive et travaillée, ce que j'ai beaucoup apprécié. Le contenu est fort et m'a vraiment parlé. Le mal être des ados, la manipulation et l'amour de ses parents sont des thèmes vraiment intéressants.
 
Du coup, j'ai envie de lire d'autres ouvrages de l'auteur afin de me faire un avis plus précis.
 
En bref, une lecture agréable et intéressante !


Editions Le Livre de Poche
158 pages
5 € 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire