mercredi 8 août 2012

Ceux qu'on aime de Steve Mosby


Quatrième de couverture

Vous laissez un message à l'un de vos proches. Il ne vous répond que par mail ou par SMS. Vous ne vous inquiétez pas. Imagineriez-vous une seconde que ce n'est pas lui qui vous écrit, mais son bourreau, qui le tient séquestré, privé d'eau et de nourriture ? C'est pourtant le mode opératoire d'un tueur en série qui s'attaque à des jeunes femmes célibataires, endosse leur identité pour mieux les condamner...

Mon avis

J'aurai un avis mitigé à propos de ce livre.

En effet, le début est très prometteur, dès le prologue on est mis dans l'ambiance. On sent que cela va être palpitant.

Malheureusement, dès les premiers chapitres, j'ai eu du mal à m'y retrouver dans les personnages. Je ne savais jamais de qui il était question ni les rapports qu'il y avait entre les différents protagonistes. Cela m'a empêchée de prendre part à l'histoire, d'avoir envie de reprendre le livre après m'être arrêtée. J'ai également trouvé pas mal de longueurs, de passages inutiles. Le rythme aurait pu être plus soutenu si les évènements arrivaient plus vite, sans "interludes" entre chaque moment palpitant.

Cependant, cela est sans doute dû plus à mon état d'esprit de ce moment qui m'empêche de me concentrer sur quelque chose qu'à l'auteur et à son livre. Le style est léger et agréable et j'ai trouvé le dénouement très bien trouvé, tout cela est bien ficelé. On ne peut donc pas dire que ce roman manque d'intérêt. Et puis, lors des passages où j'ai réussi à me plonger dans l'histoire complètement, j'avoue m'être laissé prendre totalement dans le suspense, dans l'enquête. Je me suis d'ailleurs trompée dans mes hypothèses concernant l'assassin.

Pour résumer, j'aurais peut-être plus apprécié cette lecture à un autre moment où j'aurais été plus concentrée car c'est un livre prenant malgré les longueurs. Je le relirai sans doute quand j'aurai oublié comment tout cela se termine !


Editions Points
399 pages
7,50 €  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire