vendredi 10 août 2012

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey


Quatrième de couverture
 
Jessica attendait beaucoup de son année de terminale : indépendance, fêtes à n’en plus finir… Elle n’avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Soudain, elle découvre que ses parents l’ont adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, quand elle s’appelait encore Antanasia. Et, entre sa naissance et son adoption, ses vampires de parents biologiques ont eu l’excellente idée de la fiancer à un prince vampire, qui débarque aujourd’hui aux Etats-Unis pour récupérer sa promise.
Lucius est beau, prévenant, élégant : ça ne fait aucun doute, Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la fiancée en question a d’autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu’il soit. En nous racontant ses aventures avec un humour décapant, Jessica nous livre un guide pratique pour se débarrasser d’un vampire amoureux. Mais alors qu’elle invente tous les stratagèmes pour dégoûter Lucius, Jessica pourrait bien se retrouver prise à son propre piège. Prudence, les vampires peuvent se montrer très… persuasifs.
 
Mon avis
 
Décidément, je fais de très belles découvertes ces derniers temps, et c'est tant mieux !
 
Vous l'aurez donc compris, j'ai beaucoup aimé cette lecture qui n'aura passé que deux jours entre mes mains ! Elle m'aura fait passer par pas mal d'émotions: j'ai beaucoup ri, je suis passée par le doute (qui ne m'aura pas lâchée jusqu'aux dernières pages), le tout parsemé de quelques passages qui font battre le coeur. 
 
Ce livre est assez différent des autres romans de bit-lit que j'ai pu lire jusqu'à présent. En effet, ici, il n'y a pas de bataille finale au sens propre, c'est moins violent, plus gentil et pourtant, plutôt paradoxalement, j'ai trouvé qu'il y avait plus de suspense. Sans doute est-ce dû au fait qu'il n'y a pas de suite: toutes les fins sont donc possibles !
 
Concernant le style, je l'ai trouvé très agréable et particulièrement soigné. Cela était exigé vu le statut de Lucius et sa provenance. La combinaison des deux cultures était d'ailleurs vraiment drôle, j'ai beaucoup aimé le sens de la répartie de Lucius et de Jessica, les remarques à propos de la société américaine dans les lettres que Lucius destine à son oncle.
 
Bref, j'ai passé un excellent moment et je pense me procurer le second livre de l'auteure.

Editions France Loisirs
410 pages
15,10 €  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire