jeudi 9 août 2012

De douloureux secrets d'Adèle Geras


Quatrième de couverture
 
A la suite d'un accident, la danseuse étoile Hester Fielding a dû mettre brutalement fin à sa carrière. C'était il y a vingt ans. Depuis, afin de continuer à vivre sa passion, elle a créé un festival au manoir de Wychwood, théâtre de son triomphe bien des années auparavant.
En ce Noël 1986, tandis que le jeune et talentueux Hugo Carradine orchestre les répétitions du nouveau ballet, Hester apprend la mort de son amour de jeunesse. Les souvenirs resurgissent alors: la mort de sa mère, ses débuts avec son professeur de danse, son ascension vertigineuse sur les planches, mais aussi les épisodes douloureux d'une jeunesse pleine de désillusions.
Les artistes se préparent pour la générale et le rideau se lève sur les coulisses du passé d'Hester...
 
Mon avis
 
Cela faisait bien longtemps que ce livre était dans ma PAL. Il m'aura fallu du temps pour me décider à me plonger dedans.
 
Et... c'est sans regret ! J'ai passé un très bon moment !
 
Je me suis prise de sympathie pour les personnages d'Hester et d'Alison. Je les ai trouvées attachantes grâce à leurs situations passées et présentes bien que je n'aie pas des masses de points communs avec elles. L'auteure a suffisamment approfondi ces personnages pour qu'ils aient une réelle personnalité.
 
Les personnages arrivent au fur et à mesure dans l'histoire et c'est un bon point. En effet, cela permet de ne pas les confondre et de s'y retrouver facilement.
 
L'écriture fluide et agréable de l'auteure m'a permis un bon moment d'évasion. Par moment, j'ai eu l'impression d'être aux côtés des personnages, de voir les scènes se dérouler sous mes yeux.
 
Concernant l'histoire, j'ai trouvé sa construction plutôt bien ficelée. Les nombreux flash-back ne dérangent pas la lecture. Au contraire, ils apportent les éléments nous permettant de comprendre le présent et la force des liens entre certains personnages.
 
Comme il fallait s'y attendre, la fin est une "happy end" (et plus que cela, je ne crois pas que ce soit possible). Peut-être un peu trop. Tout est prévisible à partir des 100 dernières pages. Et encore, je pense que d'autres auraient certainement tout compris bien plus tôt que moi !
 
J'ai donc passé un bon moment de détente grâce aux personnages attachants, aux révélations éparpillées dans tout le roman et au style fluide et agréable de l'auteure.
 
Dernière remarque : si vous n'avez pas un minimum d'intérêt pour le monde de la danse, il y a de grandes chances pour que ce roman ne vous plaise pas. Mais bon, en voyant la couverture, vous deviez bien vous en douter.


Editions Pocket
488 pages
7,30 €  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire