mardi 7 août 2012

L'enfant qui ne pleurait pas de Torey L. Hayden


Quatrième de couverture

Sheila, six ans, a enlevé un bébé, l'a ligoté à un arbre et a mis le feu. Il est dans un état critique et la coupable a été arrêtée.

C'est elle que Torey voit apparaître dans sa classe d'enfants inadaptés. La police ne peut plus rien et l'hôpital psychiatrique l'a rejetée.

Alors commence une lente approche entre la jeune pédagogue et l'enfant sauvage qui dit toujours non et ne pleure jamais. Des gestes, des mots, des jeux... et Sheila se révèle sensible, intelligente.

Chaque soir, hélas ! elle retrouve son taudis, son père irresponsable et violent.

Saura-t-elle jamais pleurer... et rire ?


Mon avis


Ce récit est bouleversant.

Sheila a tout pour qu'on la déteste mais, au fur et à mesure de son évolution, on s'attache à elle. On avance au rythme de ses progrès mais aussi à celui des liens qui se créent entre cette petite fille et Torey.

J'ai vraiment été touchée par la patience qu'a cette femme avec sa classe de "fous" (dixit le texte), par les évènements, par cette petite fille qui se laisse apprivoiser petit à petit. C'est d'autant plus touchant que c'est une histoire vraie, racontée avec simplicité. Pas d'apitoiement inutile, j'ai trouvé que l'auteure n'exprime pas ses sentiments plus qu'il ne le faut, elle laisse suffisamment de place au ressenti du lecteur.

Je crois qu'on ne peut être que bouleversé par une histoire pareille. J'aimerais beaucoup lire d'autres livres de l'auteure !


Editions J'ai Lu
284 pages
6 €  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire