mardi 7 août 2012

Les chevaliers du subjonctif d'Erik Orsenna


"[...] si le verbe doit remonter dans le passé, il faut le vêtir en conséquence. "Chanter" devient "chantais", on lui a mis des moufles sur les doigts. Ou "chantai", on lui a enfilé des gants..."

Quatrième de couverture


Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l'archipel des Mots, et la revêche Mme Jargonos, l'inspectrice dont le seul idéal est d' "appliquer le programme".
Et puis il y a ceux qui ne l'entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme de dangereux opposants... Leur fuite les conduira sur l'île du Subjonctif . Une île de rebelles et d'insoumis. Car le subjonctif est le mode du désir, de l'attente, de l'imaginaire. Du monde tel qu'il devrait être...
Après l'immense succès de "La grammaire est une chanson douce", Erik Orsenna, académicien hors norme, poursuit son combat en faveur de la langue, non pas en magister, mais en poète, en homme épris des mots et des vastes horizons qu'ils nous ouvrent.

Mon avis


J'avais déjà lu "La révolte des accents" de cet auteur (je sais, je ne lis pas les livres dans le bon ordre) que j'avais bien aimé. J'ai apprécié ce livre-ci aussi.

Malgré un début un peu difficile, j'ai fini par entrer dans l'histoire. Au fur et à mesure que les pages défilent, on se prend au jeu de Jeanne. A savoir, découvrir ce qu'est le subjonctif, à quoi il sert, etc.

J'aime beaucoup la façon dont l'auteur joue avec la langue française. Il en utilise toutes les facettes, joue sur les mots. Et étant donné qu'il est membre de l'Académie Française, on peut être assuré d'une écriture belle, sans faute de grammaire ni d'orthographe et en plus, c'est fluide.

J'ai également aimé les clins d'oeil au monde littéraire, classique ou contemporain, ainsi que la manière dont l'auteur a inclus des personnalités telles que Madonna. Il y en a ainsi pour tous les goûts.

Bien que je n'y prête pas plus d'attention que ça, les illustrations sont agréables, ajoutent un petit quelque chose au livre.

Il ne me reste plus qu'à trouver "La grammaire est une chanson douce" .



Editions Le Livre de Poche
181 pages
5,50 € 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire