jeudi 9 août 2012

Moi, Ghisla soeur de Charlemagne de Laure-Marie Lapouge


Les élans du coeur n'ont rien de logique. Ils ne dépendent pas de notre volonté et échappent à tout.
 
Quatrième de couverture
 
Le VIIIe siècle touche à sa fin.
L’Empire romain est mort, le Moyen Age peine à prendre son essor dans une Europe balbutiante. Un roi apparaît, un visionnaire, un conquérant, un de ces hommes d’exception qui façonnent l’Histoire : Charles, roi des Francs et des Lombards, empereur d’Occident, surnommé Charlemagne.


Roland, son neveu, a été le héros de Roncevaux. Mais était-il le neveu du roi ou son fils, comme l’a laissé entendre la légende pendant des siècles ?


Trente ans plus tard, Ghisla, sœur de Charles et mère de Roland, révèle le secret de sa naissance, dévoilant l’inexorable métamorphose d’un amour fraternel en un amour fou et interdit aux conséquences dramatiques...


De Rome à Paderborn, d’Aix-la-Chapelle à Saragosse, sur fond de guerres, d’intrigues de palais et de tensions religieuses, dans l’effervescence d’un monde à la fois barbare et lumineux, Laure-Marie Lapouge retrace, dans une très belle langue, une épopée historique et passionnelle fascinante.
 
Mon avis
 
Je n'ai jamais été très friande des cours d'histoire mais, en général, les romans historiques passent bien. Ce livre était l'occasion de revoir cette période de l'Histoire dont je n'avais que quelques vagues souvenirs et dont les noms des personnages ne m'évoquaient vraiment pas grand chose.
 
Et cette fois encore, le charme de l'Histoire romancée a opéré. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture qui se sera avérée très instructive. J'ai trouvé passionnant de suivre les aventures de Ghisla, personnage que j'ai d'ailleurs trouvé touchant.
 
Je pense que l'auteure a très bien dosé les faits historiques et les parties plus "personnelles". Elle est également parvenue à rendre les liens entre les personnages clairs. Je ne me suis donc jamais sentie perdue parmi la multitude de protagonistes apparaissant tout au long du récit.
 
Et, enfin, pour ne rien gâcher, le style de l'auteure est très agréable et fluide. Cela permet de se concentrer aisément sur le contenu sans devoir se préoccuper de la forme.

Editions Albin Michel
324 pages
19,50 €  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire