jeudi 9 août 2012

Obsession de Catherine Kalengula


Quatrième de couverture
 
Gisèle, une jeune danseuse française de dix-neuf ans, débarque à New York dans le but de faire carrière dans l’un des théâtres de la mythique Broadway. Mais elle rate son audition et voit ses rêves s’envoler. Pourtant, elle est remarquée par le propriétaire du théâtre, qui lui propose un poste de femme de ménage dans son établissement : elle pourra ainsi assister discrètement aux répétitions en attendant de trouver un rôle dans un spectacle. Mais bientôt, des phénomènes étranges se manifestent autour de Gisèle. Elle apprend alors qu’un jeune danseur s’est suicidé dans ce théâtre, quatre décennies auparavant. Gisèle est-elle devenue folle, ou est-il possible que la présence qui semble l’enlacer lorsqu’elle s’entraîne en cachette sur la scène du théâtre soit un fantôme ?
 
Mon avis
 
C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis lancée dans cette lecture et, très vite, j'ai su qu'elle allait beaucoup me plaire.
 
Et ça n'a pas raté, c'est un coup de coeur !
 
Très vite, j'ai apprécié le personnage de Gisèle. Plus ou moins attachante, j'ai vraiment aimé suivre ces "aventures". J'ai vraiment pu me projeter dans le roman.
 
Les pages défilent sans qu'on s'en rende compte, la plume de l'auteure est très agréable. Ça se lit vite, peut-être trop... Je pense que le roman aurait gagné à être un peu plus long. J'aurais aimé pouvoir rester plongée dans le décor planté par l'auteure plus longtemps et pouvoir mieux connaître les différents protagonistes.
 
J'ai également eu un sentiment de déjà vu (ne me demandez pas de quoi, je n'en sais rien), simplement une impression mais cela n'a en rien gâché mon plaisir.
 
La danse n'est finalement pas très présente. Du coup, je pense que quelqu'un n'appréciant pas particulièrement cet art peut vraiment passer un bon moment avec ce roman !
 
Bref, j'ai beaucoup aimé et je le conseille à tous ceux qui ont envie d'une lecture prenante et qui détend.


Editions Hachette, Collection Black Moon
246 pages
14 €  

1 commentaire: