jeudi 9 août 2012

Une aventure de Vicki Nelson, Tome 1, Le prix du sang de Tanya Huff


"Le pouvoir attire toujours ceux qui sont prêts à en abuser."
 
Quatrième de couverture
 
Soudain, un cri horrible retentit dans une station de métro déserte. Vicki Nelson se précipite. Trop tard. La victime est morte, la gorge déchiquetée. Vicki entrevoit une silhouette fantasmagorique qui disparaît dans le tunnel. D'autres victimes exsangues sont découvertes, et on chuchote qu'il y aurait un vampire à Toronto ! Ex-flic devenue détective privée depuis qu'elle est atteinte d'une maladie dégénérative qui la prive peu à peu de l'usage de la vue, Vicki décide de mener une enquête parallèle à celle de la police. Les vampires n'existent pas, il doit y avoir une explication rationnelle. Mais, lorsque Vicki se verra proposer l'aide de Henry Fitzroy, séduisant écrivain âgé de quatre cent cinquante ans, toutes ses belles certitudes vacilleront...
 
Mon avis
 
Dès le départ, gros point positif : nous entrons directement dans l'histoire, pas besoin d'attendre 50 pages pour que quelque chose se passe.
 
Très vite également, j'ai apprécié la personnalité de Vicki : elle aime que les choses bougent et je suis fan de ses réflexions piquantes et bien placées. Les chamailleries entre Vicki et Celluci m'ont d'ailleurs beaucoup amusée. J'ai donc beaucoup aimé le style incisif de l'auteure.
 
J'ai également aimé le côté humain que donne l'auteure à ses personnages. Souvent, les policiers sont décrits de manière très froide et comme des personnes insensibles. Ici, l'auteur n'hésite pas à leur donner un peu d'humanité et à préciser que leurs réactions sont des façons de se protéger de ce qu'ils voient,...
 
Classés comme une série de bit-lit, ces bouquins sont, à mon avis, tout autant une série policière. J'ai d'ailleurs grandement apprécié que ce côté soit davantage développé que dans les séries "traditionnelles". Et le fait que l'héroïne ne soit pas douée de super pouvoirs et, qu'en plus, elle soit handicapée a amené beaucoup de suspense.
 
Malgré cela, j'ai eu peur que tout ce suspense retombe comme un soufflé lorsque l'on découvre le coupable à environ la moitié du livre.  Mes craintes se sont vite écartées pour laisser place à un roman qui reste prenant et qui ne s'essouffle pas.
 
Il manque le petit quelque chose qui fait que ça aurait pu être un coup de coeur mais on n'en est pas loin. Le tome 2 est déjà dans ma PAL. Je pense également me pencher d'un peu plus près sur la série télé "Blood Ties", adaptation des romans.


Editions J'ai Lu, Collection Darklight
316 pages
6,70 €

2 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout cette série, mais le résumé est très alléchant et il semble y avoir pas mal d'originalité.

    http://magie-des-livres.blogspot.jp/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une série assez chouette et qui change un peu de ce qu'on a l'habitude de lire dans le genre Bit-Lit :)

      Merci pour ton passage !

      Supprimer