mercredi 17 avril 2013

J'ai pas choisi de Fanny Abadie



"Depuis septembre, dès que je vois Johan, à savoir un million de fois par jour puisqu'on est dans la même classe, c'est le même scénario. Mon coeur devient comme un poulet qu'on aurait mis à rôtir : embroché et brûlant."

"Mat ne me croira pas. Il retournera mes mots comme des crêpes, et les arrosera de dérision."

Quatrième de couverture

Faustine aime les mots, par-dessus tout. En écrire aussi.

Faustine aime Johan, plus que tout. En secret.

Et puis Faustine rencontre une drôle de fille, Niilam, qui lui propose un drôle de pacte.

L'amour de Johan contre les mots de Faustine.

Une choix à hauts risques

Mon avis

Voici un très court roman (à peine 127 pages) mais que j'ai beaucoup aimé

Le gros point fort de ce livre est le style. J'ai trouvé l'écriture poétique et simple à la fois, touchante. Pour moi, ce roman est un parfait exemple du pouvoir que les mots peuvent avoir lorsqu'ils sont choisis avec soin, avec précision. Ils peuvent être de véritables armes.


Le second point fort de ce bouquin est la place que la musique y tient. Moi-même, je me sers de la musique pour arriver à extérioriser certaines émotions lorsqu'elles sont trop intenses ou que je ne veux pas en parler. J'ai donc pu me retrouver dans le personnage de Faustine en quelques points, d'autant plus que moi aussi, alors adolescente, j'extériorisais certaines choses en les écrivant.


De plus, les nombreuses références sont excellentes. C'est vraiment chouette de les introduire dans un roman destiné à la jeunesse. Peut-être cela va-t-il ouvrir l'esprit de quelques réfractaires aux "trucs de vieux" (oui, honte sur moi, c'est ainsi que je désignais les morceaux sortis il y a pas mal de temps avant d'avoir pris la peine de vraiment les écouter^^). 


A propos de l'histoire en elle-même, je l'ai beaucoup aimée. Le livre est court mais le contenu est fort et je crois vraiment qu'il vaut la peine d'être découvert. Il y a beaucoup de choses sur plusieurs sujets à en tirer. En plus, j'ai pu lire à plusieurs reprises d'autres avis de blogueurs évoquant la fin trop rapide et je dois bien dire que je ne suis pas d'accord. Si l'auteure avait ajouté un chapitre, je pense qu'il aurait été de trop. La tournure des évènements finaux est très bien suggérée et ne permet pas de se tromper quant au dénouement. 


Enfin, un petit mot à propos de la couverture : elle m'évoque quelque chose de très doux, d'innocent malgré le diablotin en arrière plan et bien qu'il ne s'agisse pas de la plus belle couverture que j'aie pu voir, en refermant le livre, je me suis dit qu'elle reflétait à la perfection l'histoire de Faustine. 


En quelques mots

J'ai beaucoup aimé cette lecture mais j'ai l'impression d'avoir écrit un avis assez décousu : il y a beaucoup de choses à dire et je ne veux pas en dire trop. Je pense vraiment que ce livre est à découvrir aussi bien pour son contenu que pour la forme dans laquelle il est exposé.



Je suis ravie d'avoir pu découvrir ce roman grâce à un partenariat avec Livraddict et Milan-Macadam à qui je lance un grand merci !



Editions Milan, Collection Macadam
127 pages
10,50 €

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas mais c'est un roman susceptible de me plaire, merci pour la découverte ;).

    RépondreSupprimer
  2. J'espère qu'il te plaira si tu décides de le lire :)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais aperçu sur Livraddict et j'ai lu la chronique de Marinette dessus mais son avis est un peu plus mitigé. Je pense que je vais attendre de voir encore quelques avis avant de peut être me décider :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que d'autres auront de bons arguments pour te convaincre alors :P

      Supprimer