dimanche 12 mai 2013

Bayou de Nora Roberts


Quatrième de couverture

Declan Fitzgerald, un jeune aristocrate, est attiré par une force irrépressible vers Manet Hall, un vieux manoir perdu au coeur du bayou. Au milieu de ces eaux dormantes, qui ne tolèrent que les âmes courageuses, il fait la connaissance de la sublime Angelina Simone. Mais est-ce une rencontre bien réelle ou les retrouvailles d'un passé séculaire? Quels fantômes éperdus se cachent entre les murs de Manet Hall ? Lorsque la magie noire du bayou opère, les mystères du passé troublent le sommeil des vivants.

Mon avis

De temps à autre, il m'arrive subitement d'avoir envie de lire tel ou tel livre se trouvant dans ma PAL. En général, il n'y a aucune raison particulière à ce choix totalement inopiné. Et le plus souvent, il s'avère que ces coups de tête sont de bonnes pioches...

Cette fois, c'est sur Nora Roberts que mon regard s'est posé. Je ne me souviens pas avoir été déçue une seule fois par cette auteure. C'est donc avec beaucoup de plaisir et de curiosité que je me suis lancée dans "Bayou".

Et finalement, c'est un peu déçue que je ressors de ma lecture. 

En effet, si d'autres romans de cette auteure m'ont paru originaux et très prenants, celui-ci n'entre pas exactement dans ces catégories. 

Tout d'abord, parce que certains éléments sont plutôt prévisibles et ne laissent pas beaucoup de place à la surprise lors du dénouement final. En lisant la quatrième de couverture, je pensais trouver des touches de fantastiques, des histoires de sorcières ayant jeté des mauvais sorts,... avec des recherches à propos du comment et du pourquoi, la façon de s'en défaire,... Et non, finalement, ce n'est rien de plus qu'un récit de vieux fantômes (oui je sais, la touche de fantastique, elle est là mais je m'attendais tout de même à plus).

En général, je trouve ces vieilles histoires fascinantes mais dans ce cas, j'ai l'impression que ce n'était qu'un prétexte pour un écrire un nouveau roman. Il y a un grand manque de profondeur et de recherche, c'est plat et banal.

Toutefois, j'ai quand même passé un agréable moment bien que je m'attendais à mieux. Le passé et le présent se mêlent, imprégnant d'une atmosphère particulière le roman. 

Côté personnages, j'ai aimé ceux de Declan et de Miss Odette. Ils ont tous deux quelque chose de vraiment attachant. Par contre, je n'ai pas adhéré une seconde à la personne de Lena que j'ai trouvé vraiment très froide ce qui est dommage étant donné qu'il s'agit d'un des personnages principaux. 

Enfin, en ce qui concerne l'écriture, c'est simple et agréable. Du Nora Roberts, autrement dit.

En quelques mots

Voici de quoi passer un bon moment mais il ne faut pas s'attendre à plus car l'histoire est assez peu fouillée alors qu'il y avait matière à mieux. Ce sera donc un roman vite lu et tout aussi vite oublié.


Editions J'ai Lu
351 pages
6,70 €


149. Quelque chose d'apaisant (la vue en l'occurence)

5/10

12/15

6/+75, Nouvelle-Orléans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire