vendredi 17 mai 2013

Je ne sais plus pourquoi je t'aime de Gabrielle Zevin


Quatrième de couverture

Je suis en train de descendre l'escaler du lycée et la seconde d'après, je tombe la tête la première. Quatre année de ma vie s'effacent et à mon réveil à l'hôpital, James Larkin me sourit. Il sent la fumée de cigarette, les draps fraîchement lavé, laissés à sécher au soleil. Evidemment je tombe folle amoureuse. Je nage dans un brouillard heureux. Mais la vie ne peut pas continuer comme ça. Amnésique ou pas, il faut que je sache quel genre de fille j'étais avant. Je me lance alors dans une enquête sur moi-même. Qui es-tu vraiment, Naomi Porter ?

Mon avis

Généralement, lorsque je décide de lire un livre destiné à la jeunesse, c'est parce que je sais qu'il se lira tout seul et que, surtout lorsqu'il s'agit d'une histoire dramatique, je me laisserai facilement toucher. 

Ce livre fait partie des exceptions, je suis extrêmement déçue. En effet, je m'attendais à un récit plus prenant, plus touchant. Et je ne pensais certainement pas que l'ennui serait de la partie. J'ai trouvé cette histoire si longue que j'ai fini par décrocher et par lire la fin en diagonale. 

Il y a plusieurs raisons à cela outre la longueur. La première est le personnage de Naomi auquel je ne suis pas parvenue à m'attacher bien que la rédaction en "je" la rende plus proche de nous, lecteurs. J'ai essayé de me mettre à sa place mais certaines de ses réactions m'ont paru vraiment bizarres. Par contre, j'ai trouvé Will sympathique tandis que James m'a complètement laissée de marbre.

La seconde raison est l'écriture. Je l'ai trouvée trop simple et parfois trop orale dans les dialogues et c'est quelque chose qui m'a dérangée. Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un livre destiné aux jeunes adolescents qu'il faut "bâcler" l'écriture. Au contraire ! "Qu'est-ce qui s'est passé", pour moi, ce n'est pas une phrase qui s'écrit, à moins que ce ne soit pour donner un genre à un personnage venant d'un milieu moins favorisé ou n'ayant pas reçu une éducation très poussée, par exemple. Ce qui est loin d'être le cas des jeunes protagonistes de ce roman.

Enfin, j'ai trouvé que le sujet, l'amnésie donc, n'était pas suffisamment traité en profondeur. Peut-être que cela ne m'aurait pas particulièrement frappée si j'avais lu ce roman en ayant dix ans de moins mais j'ai l'impression que l'amnésie n'était qu'un prétexte pour écrire un livre. De même, d'autres thèmes sont abordés (amour, amitié, adoption,...) mais à nouveau, j'ai trouvé que le tout est survolé. Dommage.

En quelques mots

Ce livre est une déception pour moi. Entre une histoire qui m'a semblé bien longue, un personnage principal auquel je ne me suis pas attachée une seconde, une écriture un peu boîteuse par endroit, un sujet traité avec un manque de profondeur et beaucoup d'ennui, je ne suis pas sûre de retenter une quelconque expérience avec cette auteure.


Edition Albin Michel, Collection Wiz
320 pages
14,20 €

57. Une tête

14/26

13/15

6 commentaires:

  1. C'est dommage qu'il ne t'ait pas plu, le résumé avait l'air plein de potentiel !
    Je ne pense pas que je le lirais du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ayant lu quelques autres avis, je crois que je fais partie d'une minorité en n'ayant pas aimé donc tu peux quand même tenter, peut-être qu'il te plaira :)

      Supprimer
  2. Il est dans ma PAL depuis longtempset y restera encore pasmal je crois ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée si c'est mon avis qui te pousse à retarder cette lecture... :S

      Supprimer
  3. Coucou =)

    Je l'ai rajouté malgré tout dans ma wish-list car je suis quand même curieuse...

    En tout cas, c'est dommage qu'in ne t'es pas plu

    A très bientôt
    Kelly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai curieuse de lire ton avis alors :)

      Supprimer